Fondation Yvon Lamarre

Sensory Fragments

Vision commune

2021

CLIENT

Fondation Yvon Lamarre

EMPLACEMENT

Montréal, Québec

ÉQUIPE

Andrew King
Jeffrey Ma
Marie El-Nawar
Francis Di Pietro
Mathieu Cloutier

Pour les personnes vivant avec une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA), le monde est un tourbillon incessant de stimuli. Leurs perception et traitement des informations sensorielles sont altérés par l’amplitude de leur sensibilité (allant d’excessive à inexistante), ce qui les rend hyper- ou hyporéactifs à leur environnement.

Le projet de recherche Sensory Fragments fait de la conception un outil permettant d’améliorer de façon concrète et significative la vie des personnes touchées par ces formes d’altérité. Il propose des solutions architecturales pour répondre aux besoins des adultes ayant une DI ou un TSA en repensant les expériences spatiales, formelles, séquentielles et haptiques pour garantir un lieu de vie sécurisant.

Commissionné par la Fondation Yvon Lamarre, un organisme reconnu œuvrant auprès des adultes autistes, le projet vise à aider les familles qui manquent de ressources et de services lorsque leur enfant devient adulte. Sensory Fragments est destiné à promouvoir l’intégration sociale et communautaire des personnes ayant une déficience intellectuelle accompagnée ou non d’un trouble du spectre de l’autisme et/ou d’un handicap physique. Il a aussi a pour objectif d’assurer un avenir heureux à ces personnes, de les aider à devenir autonomes, de résoudre certaines situations difficiles qui se présentent à elles et de tendre une main secourable à leurs proches.

La Fondation souhaite offrir à ses résidents des espaces de vie accessibles, confortables et rassurants. Pour l’équipe de conception, ce mandat représente une occasion privilégiée de mener des études théoriques exhaustives pour mieux comprendre le sujet, l’approfondir, puis proposer des solutions architecturales appropriées.

Sensory Fragments s’attaque ainsi aux problèmes de logement auxquels font face les adultes neuroatypiques. En combinant les principes de conception architecturale à la recherche en santé, en soins et en sciences cognitives, il vise à créer en milieu urbain des espaces de vie au design thérapeutique, spécialement conçus pour calmer l’hyperactivité et l’anxiété.

1-sensory-fragments-montreal-fldwrk-design-research

Maisons, espaces communs, espaces de transition, espaces extérieurs

2-sensoryfragments-montreal-fldwrk-design-research

Séquence, seuil, perspective, identité

Échelle sensorielle

Exemple d’échelle sensorielle pour une résidence. La relation spatiale entre les pièces est basée sur la logique et la notion de compatibilité sensorielle.

3-sensoryfragments-montreal-fldwrk-design-research
Sensory fragments, fldwrk, design, research, autism, yvon lamarre fondation

Matrice de proximités

La matrice de proximités évalue le degré de compatibilité des différents programmes. Elle est divisée en trois types de proximités : souhaitable, neutre ou peu souhaitable.

5-sensoryfragments-montreal-fldwrk-design-research
6-sensoryfragments-montreal-fldwrk-design-research

Axé sur trois domaines de recherche – la recherche scientifique, la conception et le design spéculatif appliqué –, Sensory Fragments pourra servir de guide dans la conception de différents types d’espaces de vie pour les personnes vivant avec un TSA.

Il crée les bases d’une conception profondément inclusive, qui offre aux résident la possibilité d’assimiler des informations provenant d’un environnement vivant, de s’engager de manière significative dans le monde et de prendre part aux relations sociales qui s’y produisent, quelles que soient leurs capacités sensorielles.

Chaque aspect de l’espace revêt une forme neuroatypique de ce que l’on trouve habituellement dans une habitation, des salons et chambres à coucher conventionnels aux piscines et espaces de calme-retrait. Le choix de matériaux contribue également à définir les interactions sensorielles à l’intérieur, que ce soit par des textures telles que des feutres sombres, pour capter le bruit dans les aires communes et de transition, l’emploi du liège pour amortir les sensations acoustiques et tactiles, ou encore une alternance entre le béton lisse et strié.

7-sensoryfragments-montreal-fldwrk-design-research
8-sensoryfragments-montreal-fldwrk-design-research